Plaza Athénée Cour Jardin

Champagne, pastries and tea at Plaza Athénée

???????????????????????????????

My friend Milla and I have a tradition. We’ve only done it three times but the experience is so enjoyable we know it will be repeated. Whenever she takes the Eurostar (she’s British) to spend a few glorious days in Paris, I meet her at the Plaza Athénée on avenue Montaigne. And off we go for a couple of hours of girl talk, sometimes deep, sometimes casual. Of course it is a pleasure to spend time with a friend you seldom see. It is even more so in a refined atmosphere, amid the sound of a harp playing, catered to your every need over a glass of champagne and a pastry carefully selected from the imposing dessert display.

Plaza Athénée Paris front

Galerie des Gobelins Plaza Athénée

Our afternoon started in the Galerie des Gobelins, where the armchairs create a quiet relaxed atmosphere. Reunions are to be celebrated so we clinked our flutes of Laurent-Perrier pink champagne.

Plaza Athénée Champagne 2 flutes

We then decided to get some fresh air in La Cour Jardin. With its ivy-covered walls and signature red canopies, the inner courtyard is a haven in the city. It’s so calm and peaceful!

Plaza Athénée Cour Jardin

We headed back inside only to select cakes created by renowned pastry-chef Christophe Michalak. I went for the apricot dessert, a delight with its light fluffy cream sparkled with a crunchy crumble topping and the fruit jam at the bottom. I picked on Milla’s strawberry-pistachio cake which was wonderful as well. I also recommend the mille-feuille which I tried on a past visit.

Plaza Athénée dessert chariotThe dessert chariot: the most important object in the gallery?

Michalak Mille-feuille

???????????????????????????????

???????????????????????????????

???????????????????????????????

And then the tea. When my jasmine tea was poured, it had an instant soothing effect. The power of fragrance! And it was served with Alain Ducasse chocolate. C’est parfait!

Plaza Athénée courtyard

Merci to the Plaza Athénée team for this wonderful time! You can read Milla’s post about our Christmastime tea over here.

Plaza Athénée facade

J’ai une tradition avec mon amie Milla. Enfin, est-ce qu’on peut parler de tradition quand on a fait quelque chose trois fois ? Peu importe ; l’expérience est tellement agréable qu’elle sera certainement répétée. Quand Milla prend l’Eurostar pour passer quelques jours à Paris, on se voit toujours au Plaza Athénée avenue Montaigne. Et là c’est parti pour deux heures de papotage, parfois sérieux, parfois léger. Bien sûr c’est un plaisir de retrouver une amie après un certain temps. C’est encore plus le cas dans un cadre raffiné : une douce harpe en toile de fond, un excellent service, une coupe de champagne et une pâtisserie soigneusement sélectionnée dans l’imposant chariot, c’est la recette d’un après-midi parfait !

La Galerie des Gobelins est propice à une atmosphère calme et aux confidences avec ses fauteuils rembourrés. Les retrouvailles, ça se fête alors nous avons trinqué avec nos coupes de champagne rosé Laurent-Perrier.

On a ensuite pris l’air dans La Cour Jardin. Avec ses murs couverts de lierre et ses stores et parasols rouges, la cour est un oasis de tranquillité au sein de la ville !

Nous sommes retournées à l’intérieur le temps de choisir une pâtisserie créée par Christophe Michalak. J’ai dégusté le dessert aux abricots : une crème extra-légère parsemée de pâte à crumble croquante recouvrant une compote d’abricot très légèrement acide. Les quelques bouchées du gâteau fraise-pistache que j’ai piquées à Milla étaient toutes aussi délicieuses. Je vous recommande le millefeuille, testé lors d’une précédente visite.

Et le thé… Le thé au jasmin a un parfum incroyable avec un effet enveloppant inattendu. En plus il était servi avec des chocolats Alain Ducasse.

Un grand merci à l’équipe du Plaza Athénée pour cette belle après-midi ! Vous pouvez  lire le billet de Milla sur notre visite à Noël ici.

French touch

It’s been a month since my trip to France for the holidays. A wonderful time that ended with a few days in Paris, a city that never ceases to amaze me by its romantic beauty. The gifts and objects I brought back from my home country brighten up my days with a refined French touch.

This Lanvin clutch for example was very generously given to me by Maman Ritournelle whilst enjoying a mother-daughter shopping session at Le Bon Marché. On top of its sentimental value, I cherish my appropriately-named Happy clutch for its vintage and timeless look. It’s the perfect companion for New York nights, especially for me, a lover of all things Lanvin!

Does this cover ring a bell? Why, Parisian Chic by Inès de la Fressange, bien sûr! Remember when I told you all about this book here?

The calendar is true to the sassy writing of the Parisian bible with each week highlighting a good piece of advice from our friend Inès.

Do you know Mariage Frères? This tea brand has a beautiful store on place de la Madeleine in Paris, very close to Fauchon, Hédiard and Ladurée (which I told you about here). My brother surprised me these two boxes for Christmas. Thé sur le Nil is an incredible blend of green tea, citrus fruit and refined spices. Such a delight to start my day… Merci Marc!

Here are two books on one of the loves of my life: fragrance! I asked for Le Journal d’un Parfumeur by Jean-Claude Ellena for Christmas. I admire the nose of Hermès for the quality and singularity of his creations and take pleasure in discovering his reflections on his art and travels. As for Les Parfums by historian Elisabeth de Feydeau, I purchased it in Saint-Germain after reading beauty journalist Lili Barbery-Coulon’s recommendation on her blog Ma Récréation. The book details in 1,200 pages the history of fragrance with an anthology and writings by major noses.

Some beautiful vintage images to end this post, from the Vogue calendar Maman Ritournelle gave me for Christmas. Didn’t the covers from the 1920s and 1930s look like true little pieces of art?

Are there any objects you cherish for brightening up your day in a refined way?

Voici un mois que je suis rentrée de France, un séjour merveilleux en famille qui s’est terminé par quelques jours à Paris, une ville qui ne cesse de m’éblouir par son romantisme ! Les cadeaux et objets ramenés égaient mon quotidien de manière raffinée et lui apportent une certaine French touch. Cette pochette Lanvin, un modèle (bien nommé) Happy, m’a été offerte par Maman Ritournelle lors d’une virée au Bon Marché. Je l’adore pour son côté vintage et intemporel : l’accessoire parfait pour les soirées new-yorkaises !

Cette couverture vous rappelle quelque chose ? La Parisienne d’Inès de la Fressange bien sûr ! Je vous en avais parlé ici. L’agenda est fidèle à l’esprit piquant du livre avec chaque semaine un bon conseil d’Inès.

Aimez-vous le thé Mariage Frères ? Cette marque possède une belle boutique place de la Madeleine à Paris, tout près de Fauchon, Hédiard et Ladurée (dont je vous avais parlé ici). Mon frère m’a offert à Noël ces deux boites, dont le Thé sur le Nil, un merveilleux thé vert parfumé aux agrumes et aux épices. Un délice pour commencer mes journées. Merci Marc !

Voici deux livres sur l’un des amours de ma vie : le parfum ! J’ai demandé pour Noël le Journal d’un Parfumeur de Jean-Claude Ellena. J’admire le nez d’Hermès pour la qualité et la singularité de ses créations ainsi que sa liberté créative. Après avoir dévoré son ouvrage sur le parfum il y a quelques années, j’ai plaisir à découvrir ses impressions de voyage et réflexions sur son métier. Quant au livre Les Parfums de l’historienne Elisabeth de Feydeau, je l’ai acheté dans une librairie de Saint-Germain après avoir lu la recommandation de la journaliste beauté Lili Barbery-Coulon sur son blog Ma Récréation. L’ouvrage détaille en 1200 pages l’histoire du parfum et présente une anthologie sur ce domaine avec des témoignages des nez les plus renommés. Indispensable !

Quelques belles images pour terminer, tirées du calendrier Vogue offert par Maman Ritournelle. Voici à quoi ressemblaient les couvertures du magasine de mode dans les années 1920 et 1930. De vraies petites œuvres d’art.

Et vous, y a-t-il des cadeaux ou objets qui égaient votre journée par petites touches ?