The Chaumet salons on place Vendôme

Chaumet salons place Vendôme chimney

Before visiting the Louis Vuitton workshop, I had the chance to spend time in the Chaumet salons. Located on iconic place Vendôme across from the Ritz, they were exceptionally open to the public for LVMH’s Journées Particulières. The place represents the high-jewlery brand well: it is as exquisite, refined and full of history.

Avant de visiter les ateliers Louis Vuitton d’Asnières, j’ai eu la chance d’admirer les salons Chaumet situés place Vendôme à l’occasion des Journées Particulières de LVMH. Le lieu est à l’image de la marque : raffiné et riche d’une belle histoire.

Chaumet entrance

As mentioned by the sign at the entrance, one of my favorite composers Frédéric Chopin died in the mansion. When we entered the main room, I was at first taken aback by its beauty. It reminded me of Versailles by its gold decoration and paintings, not to mention the lovely chimney, the sophisticated wooden floor and the view on place Vendôme. I got even more emotional when I learned that Chopin was a guest of the Polish countess who owned the mansion and gave her piano lessons in this very room. He was invited to work on his compositions there and died of tuberculosis at the age of 39.

La plaque à l’entrée mentionne que Frédéric Chopin est décédé dans l’hôtel particulier abritant les salons. En entrant dans la pièce principale, j’ai été époustouflée par sa beauté. Elle me rappelait Versailles avec son style, son ornementation dorée et ses peintures. Et quelle cheminée, quel parquet et quelle vue sur la place Vendôme ! Mon émotion allait croissante quand j’appris que mon compositeur préféré donnait des cours de piano dans cette pièce-même à la comtesse polonaise qui y séjournait. Il y travaillait par ailleurs sur ses compositions et succomba à la tuberculose à l’âge de 39 ans.

Chaumet salons place Vendôme

Chaumet salons place Vendôme floor

Chaumet salons place Vendôme ceiling

Chaumet salons place Vendôme window

Our visit was of course mainly dedicated to learning about Chaumet, its history and the craftsmanship behind the brand. We were shown sketches of the designs and guided through the process of creating jewelry pieces; it was fascinating to hear it directly from one of the most experienced jewelers of the house. A room exhibited tiaras, both models and the real ones, with iconic pieces that you can view on the Chaumet website. My favorite is the one with the wheat motif, as it really looks like they are rustling in the wind.

Notre visite était bien sûr principalement dédiée à la maison Chaumet, son histoire et son savoir-faire. Le personnel nous a guidés à travers les dessins de pièces de haute-joaillerie et le processus de création. Cela était fascinant d’entendre un des joaillers les plus expérimentés parler de l’apprentissage et des défis de son métier dans un salon où un atelier avait été reconstitué. Une autre pièce exposait les pièces iconiques de la maison, que vous pouvez voir sur le site de Chaumet. Le diadème aux épis de blé m’a particulièrement touché par son caractère à la fois naturel et sophistiqué, comme s’ils étaient animés par le vent.

Chaumet sketch

Chaumet tiaras

The salons are very rarely open to the public, hence the exceptional character of the event. The Chaumet boutique on place Vendôme however regularly holds exhibitions mixing new and historical pieces. The staff is always very welcoming, passionate about the brand and happy to guide people along so I would recommend it as a place to see in Paris.

Les salons sont très rarement ouverts au public, d’où le caractère exceptionnel de l’événement. La boutique Chaumet organise cependant régulièrement des expositions mêlant nouvelles créations et pièces historiques. Le personnel, toujours très accueillant, sait véritablement transmettre sa passion en guidant les visiteurs. N’hésitez pas à aller admirer ces collections si vous êtes de passage !

The Louis Vuitton gallery at the Asnières workshops

Louis Vuitton Asnières gallery 1

If you love fashion and luxury, you may have heard of LVMH’s Journées Particulières. For the 3rd time last weekend, the industry leader opened its doors in France and other European countries for us to witness brands’ history and craftsmanship up close. Back in 2013, I visited the Berluti ateliers and the Christian Dior couture salons. This year, I had the chance to admire the Chaumet salons on place Vendôme and also the Louis Vuitton workshop in Asnières-sur-Seine, on the outskirts of Paris.

Si vous aimez le luxe et le savoir-faire, vous avez sans doute entendu parler des Journées Particulières LVMH. Le weekend-dernier, le groupe a ouvert les coulisses de ses maisons en France et en Europe pour la 3ème fois. Lors de la dernière édition en 2013, j’avais visité les ateliers Berluti et les salons couture Christian Dior. Cette année, je me suis rendue dans les salons Chaumet situés place Vendôme, ainsi que dans les ateliers Louis Vuitton à Asnières-sur-Seine.

Ateliers Louis Vuitton Asnières

At Louis Vuitton, the visit took place in two parts. First, we went around the workshop itself. This is where the iconic pieces of the brand are created: trunks, rare leather goods and special orders. It was sadly forbidden to take pictures, but I can tell you that I was impressed by the precious leathers (python, ostrich, porosus…) that we got to touch, by how precise and careful the craftsmen were in their work and by the incredible special orders. For example, our guides showed a trunk designed for celebrity hairdresser John Nollet which was pretty much a portable hair salon, complete with flameless candles and a champagne box. The bed-trunk, originally designed for an explorer, had been recently ordered by a CEO who secretly wished to nap in his office. And we couldn’t help but chuckle at a cute Murakami-monogram trunk with a lipstick pink interior, ordered as a little girl’s toy box.

La visite s’est déroulée en deux temps. Tout d’abord, nous avons découvert les ateliers à proprement dit. C’est là que les artisans réalisent les pièces phares de la marque : malles à structure rigide, modèles en cuirs rares et commandes spéciales. Il était malheureusement interdit d’y prendre des photos. Cependant je peux vous dire que j’ai été impressionnée par les matières précieuses utilisées (python, autruche, porosus…), la précision des gestes des artisans et la folie des commandes spéciales. On a ainsi découvert l’incroyable malle / salon de coiffure portable du coiffeur de célébrités John Nollet, avec emplacement prévu pour bougies électriques et bouteille de champagne. La malle-lit, à l’origine conçue pour un expéditeur, a été commandée récemment par un PDG qui souhaite faire sa sieste discrètement dans son bureau. On a aussi rit devant la malle au logo Murakami avec intérieur rose bonbon… destiné à devenir le coffre à jouets d’une petite fille (riche).

Louis Vuitton Asnières gallery 5

Our guides then took us to another building housing the Louis Vuitton gallery. The objects on display on 2 floors tell us the history of the brand with the first trunks, the sources of inspiration behind the designs and collections by Marc Jacobs and Nicolas Ghesquière. My pictures show the second floor which is dedicated to fashion and bags. The place is rarely open to the public and used more as a training center for Vuitton employees.

Nos guides nous ont ensuite amenés dans un autre bâtiment constituant la galerie Louis Vuitton. Ce lieu d’exposition sur 2 étages contient les pièces de collection retraçant l’histoire de la maison, les sources d’inspiration à travers les âges et les articles de mode dessinés par Marc Jacobs et Nicolas Ghesquière. L’endroit est rarement ouvert au public et sert davantage de point de formation pour le personnel de la maison. Dommage, il gagnerait vraiment à être un lieu d’exposition permanent ! Les photos sont celles du 2ème étage ; le 1er étage est destiné à la naissance de la maison avec les malles et son évolution suivant les progrès des modes de transport.

Louis Vuitton Asnières gallery 4

Luckily for us, Vuitton regulary holds exhibitions, like at the Grand Palais recently or the retrospective at the Musée des Arts Décoratifs, and it was fun to recognize the pieces seen there. I wish I could have spent more time in this gallery: the history of the brand is really interesting and it is fascinating to see how it transitioned into a leading luxury brand with its fashion collections over the past 20 years.

On redécouvre dans la galerie les pièces des récentes expositions Louis Vuitton, que ce soit celle du Grand Palais fin 2015 ou la rétrospective mode du Musée des Arts Décoratifs. J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce lieu : la maison a une histoire passionnante et a su se réinventer avec une créativité débridée sur les 20 dernières années. Il était intéressant de voir se confronter des pièces d’époques aussi différentes dans une seule pièce.

Louis Vuitton Asnières gallery 2Looks from Marc Jacobs’s last collection for Louis Vuitton. On the left: a trunk made to carry 36 (!) pair of shoes

Louis Vuitton Asnières gallery 3Silhouettes designed by Paul Poiret, an inspiration for the brand, and trunks that belonged to him. In the front, glass trunks designed by Nicolas Ghesquière.

Louis Vuitton mini malleThe Mini Malle, a clutch designed by Nicolas Ghesquière which uses the codes from the original (and much larger) Louis Vuitton trunk

Louis Vuitton window display elephant

Louis Vuitton Asnières gallery 6Silhouettes inspired by artists and designed by Marc Jacobs. In the back, projections of the Louis Vuitton Foundation. I highly recommend you visit this amazing building!

Louis Vuitton Asnières gallery 7Two white silhouettes: on the left, a design by Marc Jacobs for his first Louis Vuitton collection; on the right, design by Nicolas Ghesquière