Tag Archives: book

French touch

It’s been a month since my trip to France for the holidays. A wonderful time that ended with a few days in Paris, a city that never ceases to amaze me by its romantic beauty. The gifts and objects I brought back from my home country brighten up my days with a refined French touch.

This Lanvin clutch for example was very generously given to me by Maman Ritournelle whilst enjoying a mother-daughter shopping session at Le Bon Marché. On top of its sentimental value, I cherish my appropriately-named Happy clutch for its vintage and timeless look. It’s the perfect companion for New York nights, especially for me, a lover of all things Lanvin!

Does this cover ring a bell? Why, Parisian Chic by Inès de la Fressange, bien sûr! Remember when I told you all about this book here?

The calendar is true to the sassy writing of the Parisian bible with each week highlighting a good piece of advice from our friend Inès.

Do you know Mariage Frères? This tea brand has a beautiful store on place de la Madeleine in Paris, very close to Fauchon, Hédiard and Ladurée (which I told you about here). My brother surprised me these two boxes for Christmas. Thé sur le Nil is an incredible blend of green tea, citrus fruit and refined spices. Such a delight to start my day… Merci Marc!

Here are two books on one of the loves of my life: fragrance! I asked for Le Journal d’un Parfumeur by Jean-Claude Ellena for Christmas. I admire the nose of Hermès for the quality and singularity of his creations and take pleasure in discovering his reflections on his art and travels. As for Les Parfums by historian Elisabeth de Feydeau, I purchased it in Saint-Germain after reading beauty journalist Lili Barbery-Coulon’s recommendation on her blog Ma Récréation. The book details in 1,200 pages the history of fragrance with an anthology and writings by major noses.

Some beautiful vintage images to end this post, from the Vogue calendar Maman Ritournelle gave me for Christmas. Didn’t the covers from the 1920s and 1930s look like true little pieces of art?

Are there any objects you cherish for brightening up your day in a refined way?

Voici un mois que je suis rentrée de France, un séjour merveilleux en famille qui s’est terminé par quelques jours à Paris, une ville qui ne cesse de m’éblouir par son romantisme ! Les cadeaux et objets ramenés égaient mon quotidien de manière raffinée et lui apportent une certaine French touch. Cette pochette Lanvin, un modèle (bien nommé) Happy, m’a été offerte par Maman Ritournelle lors d’une virée au Bon Marché. Je l’adore pour son côté vintage et intemporel : l’accessoire parfait pour les soirées new-yorkaises !

Cette couverture vous rappelle quelque chose ? La Parisienne d’Inès de la Fressange bien sûr ! Je vous en avais parlé ici. L’agenda est fidèle à l’esprit piquant du livre avec chaque semaine un bon conseil d’Inès.

Aimez-vous le thé Mariage Frères ? Cette marque possède une belle boutique place de la Madeleine à Paris, tout près de Fauchon, Hédiard et Ladurée (dont je vous avais parlé ici). Mon frère m’a offert à Noël ces deux boites, dont le Thé sur le Nil, un merveilleux thé vert parfumé aux agrumes et aux épices. Un délice pour commencer mes journées. Merci Marc !

Voici deux livres sur l’un des amours de ma vie : le parfum ! J’ai demandé pour Noël le Journal d’un Parfumeur de Jean-Claude Ellena. J’admire le nez d’Hermès pour la qualité et la singularité de ses créations ainsi que sa liberté créative. Après avoir dévoré son ouvrage sur le parfum il y a quelques années, j’ai plaisir à découvrir ses impressions de voyage et réflexions sur son métier. Quant au livre Les Parfums de l’historienne Elisabeth de Feydeau, je l’ai acheté dans une librairie de Saint-Germain après avoir lu la recommandation de la journaliste beauté Lili Barbery-Coulon sur son blog Ma Récréation. L’ouvrage détaille en 1200 pages l’histoire du parfum et présente une anthologie sur ce domaine avec des témoignages des nez les plus renommés. Indispensable !

Quelques belles images pour terminer, tirées du calendrier Vogue offert par Maman Ritournelle. Voici à quoi ressemblaient les couvertures du magasine de mode dans les années 1920 et 1930. De vraies petites œuvres d’art.

Et vous, y a-t-il des cadeaux ou objets qui égaient votre journée par petites touches ?

26 Comments

Filed under Beauty, Books, Fashion, Food, Personal style

Hermès La Maison exhibition and books

Who wouldn’t want to watch the craftsmen of Hermès create Birkin bags in the Parisian ateliers? This is exactly what you can experience through La Maison, an 11-volume 5-kilo tome published last July. 33 pictures from the books are on show at the Madison Avenue store until September 30th and of course I had to feast my eyes on them last weekend.

Koto Bolofo gained full access to the company’s ateliers through Hermès’s former CEO Jean-Louis Dumas, discreetly observing the craftsmen at work for 7 years. It was the photographer’s idea to reveal the production process of the brand’s objects to the public. He rightly thought it would create a new sense of attachment, loyalty and admiration for the Parisian house. The images have been published in the quarterly magazine Le Monde d’Hermès distributed exclusively in Hermès stores and collected by many.

La Maison is a tome of 11 volumes published by Steidl. Each book is dedicated to a theme illustrating the Hermès brand identity: horses, saddles, the Kelly bag, clothes, perfume, the Bugatti Veyron, the gardens, the special orders, silk, John Lobb and the Emile Hermès collection. Signed copies of La Maison are sold in the flagship stores of Paris, New York and Toyko for $238 (175€) but you can also order the tome online.

Despite my love for Hermès and the beauty of the pictures, I will not be adding La Maison to my book collection because of its price. I will satisfy myself with the pictures I saw at the exhibition, which I wanted to share with you!

The special order department is the one that impressed Koto Bolofo the most because of the extravagant requests of the clients. One of them sent the dreadfully stinking cadaver of a crocodile he had shot himself to the atelier to get a bag made out of it. I noticed while flipping through the book that crowns were engraved in leather for orders made by royalty. The design is different whether the client is a prince, a duke, a count and so on.

The saddles are the most physically difficult objects of the brand to create and also the most secret department of the company. Koto Bolofo describes the production process as a wrestling match between the craftsman and the leather contrasting with the elegance of the finished product.

Have you had a look at Paris Mon Ami, the new Hermès website dedicated to their silk scarves? I’m not impressed, to be honest. It’s the sequel to the I Love my Scarf campaign I told you about here.

The perfume is the department that fascinated Koto Bolofo the most by the charismatic personality of Jean-Claude Ellena, the nose of the house who also created fragrances for Les Editions de Parfums Frédéric Malle. Few people know that Hermès is with Chanel the only major brand to create its fragrances with the best natural ingredients.

The famous orange Hermès bags. Do you know how the brand chose this color? Actually during World War II there was a shortage of materials and orange boxes were the only ones the company could find.

Which book from La Maison would you choose? I would no doubt pick the one on the Kelly bag and imagine that I own one sitting proudly in my closet while looking at the pictures.

By the way, you can read an interesting interview of Koto Bolofo on the making of La Maison right here.

Qui n’aurait pas envie de se transformer en petite souris pour observer les artisans à l’œuvre dans les coulisses d’Hermès ? C’est justement ce que vous permet La Maison, un coffret de 11 livres (et 5 kilos) paru en juillet. 33 photos extraites de ces ouvrages sont exposées au magasin de la Madison Avenue jusqu’au 30 septembre et bien évidemment j’y suis passée le week-end dernier.

Jean-Louis Dumas, qui dirigeait Hermès jusqu’en 2006, avait donné carte blanche à Koto Bolofo pour immortaliser les ateliers sur une période de 7 ans. C’est le photographe d’origine sud-africaine qui a convaincu le directeur de révéler la fabrication des objets au public pour créer une forme d’attachement et d’admiration. Ces images ont été reproduites dans le magasine trimestriel Le Monde d’Hermès distribué exclusivement en boutiques Hermès et considéré par beaucoup comme un collector.

La Maison est un coffret de 11 livres publiés par Steidl. Chaque volume est dédié à un thème de l’univers Hermès : le monde équestre, les selles, le sac Kelly, le prêt-à-porter, le parfum, la Bugatti Veyron, les jardins, les commandes spéciales, la soie, John Lobb et la collection Emile Hermès. Des copies dédicacées de La Maison sont vendues dans les flagships Hermès de Paris, New York et Tokyo au prix de $238 (soit 175€) mais vous pouvez aussi acheter les livres en ligne. Malgré mon amour pour Hermès et la beauté des photos, je ne pense pas ajouter La Maison à ma bibliothèque à cause de son prix. Je me contente des images vues à l’exposition que je voulais partager avec vous !

Le département des commandes spéciales est celui qui a le plus impressionné Koto Bolofo par les demandes extravagantes des clients. L’un d’eux avait envoyé aux ateliers le cadavre puant d’un crocodile qu’il avait lui-même tué en Afrique pour en faire faire un sac. J’ai vu en feuilletant le livre dédié à ce thème que des couronnes étaient gravées dans le cuir pour les commandes de familles royales. Le dessin change selon le rang (prince, duc, comte, etc.).

Les selles sont les objets les plus difficiles à créer physiquement et le département le plus secret de la maison. Koto Bolofo décrit leur fabrication comme une lutte entre l’artisan et le cuir qui contraste avec l’élégance du produit fini.

Avez-vous jeté un coup d’œil à Paris Mon Ami, le nouveau site d’Hermès dédié à la soie ? Je ne le trouve pas très réussi… C’est la suite de la campagne J’aime mon Carré dont je vous avais parlé ici.

Le parfum est le département qui a le plus fasciné Koto Bolofo par la personnalité du nez de la maison, le charismatique Jean-Claude Ellena. Peu de gens savent qu’Hermès est avec Chanel la seule grande marque de parfum à créer ses eaux à partir des meilleurs ingrédients d’origine naturelle. Je vous recommande fortement de lire le livre Que sais-je ? sur les parfums écrit par Ellena; c’est une mine d’or en informations dans ce domaine ! Il a aussi rédigé Journal d’un Parfumeur paru cette année.

Le fameux sac orange d’Hermès. Savez-vous pourquoi il est de cette couleur ? Lors de la Seconde Guerre Mondiale, il y avait une pénurie de matériaux et les boîtes oranges étaient les seules que la maison pouvait se procurer.

Quel livre choisiriez-vous dans ce coffret ? Moi je prendrais sans doute celui sur le sac Kelly ! Au fait, vous pouvez lire une interview (en anglais) de Koto Bolofo sur La Maison ici.

8 Comments

Filed under Books