Tag Archives: accessory

French dressing in New York City

I realized during my recent stays in France that my New York City wardrobe is not exactly suitable for a Parisian lifestyle. New Yorkers tend to dress up when they go out so I felt overdressed at my favorite Montparnasse restaurant. Likewise, American women love leggings and mini-skirts, clothes that could easily lead to fashion faux pas in Paris.

To tell you the truth, this is all quite amusing, if not confusing. My closet is still largely French. My style icons (Charlotte Gainsbourg, Sofia Coppola, Emmanuelle Alt) live in Paris. But I have been undeniably influenced by the fashion surrounding me in New York: more daring, more colorful and more casual (except at night). Even the change of neighborhood from Midtown to Soho played a role in my style evolution: adieu corporate looks, bonjour DKNY leggings and T by Alexander Wang mini-skirt!

At the last MOMA Night, my look was typical of this phenomenon. And yet I was wearing only French brands bought recently in Paris. Since you loved the personal style post I published in August for my birthday, I thought you’d like to see another one.

My leather jacket comes from the new Comptoir des Cotonniers collection. I treasure it for its versatility: I can wear it with jeans or leggings for a Downtown silhouette, with a skirt or a dress to counterbalance their sweetness, and with black pants for a more corporate look.

I’m wearing it over a tank top from Petit Bateau, a brand I told you about here.

The Lotarcie skirt is from the new Maje collection. I love the drapery in the front. I’ve been wearing more and more skirts and dresses since living in New York and adding a cheerful touch of bright color to my look is brand new for me. By the way, Maje just opened a 3rd store in New York on Prince Street. That’s 3 Maje stores within walking distance of my home. Very dangerous.

As for the shoes, they are the Picon model from K.Jacques. I ordered them in their tiny store in Le Marais where I chose the design, color and leather. My sandals were then made by the K.Jacques craftsmen in Saint-Tropez and lo and behold, they were delivered 2 weeks later at my New York office. I could easily wear them every day and obviously Kate Moss loves them too.

My Lanvin clutch and Hervé van der Straeten bracelet need no introduction.

Have you ever noticed an evolution in your personal style after moving to a new place, whether a country, a city or a neighborhood?

Wearing: Comptoir des Cotonniers Mora leather jacket, Petit Bateau tank top, Maje Lotarcie skirt, K.Jacques Picon sandals, Hervé van der Straeten cuff, Lanvin Happy clutch

Pictures by Sarah from Style on the Couch – Merci Sarah!

Je me suis rendue compte lors de mes récents séjours en France que ma garde-robe new-yorkaise n’était pas forcément adaptée à la vie parisienne. Les New-Yorkaises s’habillent beaucoup plus pour sortir alors j’étais “overdressed” au restaurant. De même, les Américaines sont adeptes des leggings et mini-jupes qui peuvent facilement constituer des fashion faux-pas à Paris. Bref, pas évident de s’y retrouver. Je reste une adepte des marques françaises. Mes “fashion icons” (Charlotte Gainsbourg, Sofia Coppola, Emmanuelle Alt) sont françaises ou très influencées par le style parisien. Mais je suis indiscutablement influencée par la mode que je vois à New York : plus osée, plus colorée, plus casual aussi (sauf en soirée). Même le fait de déménager de Midtown à Soho a changé ma garde-robe : adieu vêtements corporate, hello leggings DKNY et mini-jupe T by Alexander Wang ! Lors de la dernière MOMA Night, j’avais un look bien représentatif de ce phénomène. Pourtant je ne portais que des marques françaises achetées dernièrement à Paris. Comme vous aviez beaucoup aimé mon style post en août à l’occasion de mon anniversaire, j’ai pensé que ça vous ferait plaisir d’en avoir un nouveau !

Le blouson en cuir vient de la nouvelle collection Comptoir des Cotonniers. Je l’adore pour son côté versatile : je le porte avec un jean ou des leggings pour une tenue rock, avec une jupe comme ici ou une robe pour casser le côté sweet, ou en veste de tailleur avec un pantalon noir. Je le porte sur un débardeur Petit Bateau. Je vous avais déjà présenté la marque ici.

La jupe vient de la nouvelle collection Maje (modèle Lotarcie). Encore une influence de New York ! Je porte en effet beaucoup plus de jupes et de robes depuis que je vis ici. La touche de couleur vive est nouvelle pour moi aussi. J’aime beaucoup le drapé devant. A propos, Maje vient d’ouvrir une 3ème boutique à New York sur Prince Street.

Quant aux chaussures, il s’agit du modèle Picon de K.Jacques. Je l’ai commandé dans la minuscule boutique du Marais où j’ai pu choisir le design, la couleur et la qualité du cuir. Mes sandales ont ensuite été fabriquées artisanalement dans l’atelier de Saint-Tropez et – surprise ! – 2 semaines plus tard elles atterrissaient sur mon bureau à New York. J’ai du mal à ne pas les mettre tous les jours. En plus, je viens de voir que Kate Moss aime bien ce modèle aussi. Je ne vous présente plus ma pochette Lanvin et mon bracelet Hervé van der Straeten.

Et vous, avez-vous déjà remarqué que vivre dans un nouvel endroit, que ce soit ville ou un quartier, influence votre façon de vous habiller ?

15 Comments

Filed under Personal style

Hermès Faubourg Saint-Honoré store windows in Paris: a luxury fall harvest

Following their scarves sold at Colette, let’s now have a look at what Hermès is really renowned for: beautifully refined luxury accessories, a unique know-how and gorgeous colors. The store on rue du Faubourg Saint-Honoré in Paris never ceases to amaze us with its windows displaying tales and stories come to life.

Hermès store in Paris, rue du Faubourg Saint-Honoré. Notice the cavalryman with his 2 scarves as flags on the roof. / Remarquez le cavalier sur le toit avec ses deux carrés de soie portés en drapeaux.

24, rue du Faubourg Saint-Honoré is an historical address for Hermès, as the company founder Charles-Emile Hermès opened his workshop there in 1880. Now the flagship store, its role is to present the brand’s most beautiful products to the world and offer surprising window displays renewed 4 times a year. Crammed with the finest luxury objects, the windows are a delight for the senses for their impressive range of materials and colors, but also for the music broadcasted by the store in the street. Tunisian-born decorator Leïla Menchari has been the creator of these window displays for 50 years.

This fall, Hermès lays out a feast in the forest with owls and foxes as companions in its main window on the corner of rue du Faubourg Saint-Honoré and rue Boissy d’Anglas. A wood cabin decorated with ivy and red berries, delicate china, a chocolate crocodile jacket with a fur collar and a Kelly bag: who can resist such an invitation?

The other windows set the mood for the new season with autumnal shades of gold, saffron, brown and green.

Owning a Hermès bag is the dream of many women, myself included. These authentic luxury objects result from an impressive production process and craftsmanship which are very well described in Dana Thomas’s Deluxe: How Luxury Lost Its Luster. Many bags are displayed in the windows, but most models are sold on a waiting-list basis.

A Birkin bag with a men’s shirt and silk ties: is Hermès trying to launch a trend here? After all, Marc Jacobs is a fan.

But for the less fashion-forward, there still is this classic and elegant option.

Meet the Kelly family: Kelly babies

Madame Kelly

Kelly Himalaya

Hermès Kelly owners are so proud they have peacock feathers on their bags.

Kelly bag with a Hermès en Voyage scarf. What perfect shades of colors for fall, right?

Speaking of scarves, part of the profits from sales of the Ombrelle magique model, shown here on a saddle, will be donated to the Fondation de France to benefit children in Haiti. The scarf is available in other colors and can be purchased online.

How cute are these small leather goods that look like envelopes?

I love the way Hermès presents expensive jewelry in a miniature wooden hut amid moss and fir cones.

I love everything in this picture!

Is there a store display that you particularly enjoyed lately? Is there anything you wish you’d own in the pictures above?

Have a look at MaiTai’s blog to see more pictures of the Hermès Faubourg Saint-Honoré windows and other beautiful Hermès bags and scarves!

Après les carrés vendus chez Colette, revenons à ce qui fait la réputation d’Hermès : de magnifiques accessoires de luxe, un savoir-faire unique et des couleurs raffinées. La boutique du 24 rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris prend toujours soin de nous faire rêver avec la mise en scène de ses objets en vitrines.

Le 24, rue du Faubourg Saint-Honoré est l’adresse historique d’Hermès : c’est là que Charles-Emile Hermès a installé son atelier en 1880. La petite boutique a grandi depuis et assure maintenant le rôle d’ambassadrice de la marque. Elle se doit donc de présenter ce que la maison a de plus beau, en surprenant les passants par la mise en scène de ses vitrines renouvelée 4 fois par an. Regorgeant d’un luxe raffiné, elles sont un délice pour les sens, à la fois par le jeu impressionnant des matières et des couleurs mais aussi par la musique diffusée dans la rue. La décoratrice d’origine tunisienne Leïla Menchari est la chef d’orchestre de ces contes imagés depuis 50 ans.

Pour l’automne, Hermès dresse un festin dans la forêt parmi les chouettes et les renards dans sa grande vitrine à l’angle de la rue du Faubourg Saint-Honoré et de la rue Boissy d’Anglas. Cabane de bois ornée de lierre et de baies rouges, précieuse vaisselle de porcelaine, veste en crocodile au col de fourrure et sac Kelly ; qui peut résister à l’invitation ? Les autres vitrines aussi se sont mises à l’heure d’une nouvelle saison avec des tons automnaux d’or, de safran, de marron et de vert.

Posséder un sac Hermès est le rêve de nombreuses femmes, moi y compris. Derniers objets de luxe authentique, ils sont le résultat d’un impressionnant processus de fabrication artisanal, très bien décrit dans l’ouvrage Luxe & Co : Comment les marques ont tué le luxe de Dana Thomas. Si de nombreux sacs sont présentés en vitrine, la plupart des modèles sont vendus sur commande avec de longs délais.

Parmi les pièces remarquées en vitrine, le carré L’Ombrelle magique. Une partie des bénéfices de sa vente sera reversée à la Fondation de France au profit des enfants d’Haïti. Ce carré vendu en ligne est disponible dans d’autres couleurs.

Y a-t-il une vitrine ou une mise en scène en magasin qui vous ait particulièrement plu récemment ? Y a-t-il un objet Hermès qui vous fait rêver parmi ces photos ?

Pour voir d’autres photos des vitrines Hermès du Faubourg Saint-Honoré, rendez-vous sur le blog de MaiTai, une grande connaisseuse de la marque !

15 Comments

Filed under Store windows